Patrimoine et histoire

La commune ligérienne de Gennes-Val de Loire possède un des plus riches patrimoines naturel et historique de l’Anjou.
Forte d’un front de Loire le plus important de notre région (18 km environ), elle dispose de très nombreux sites et monuments couvrant l’ensemble de la chronologie de notre histoire régionale.
En flânant dans ses pittoresques villages, nous vous invitons à découvrir ses splendides paysages ligériens ou des plateaux forestiers révélant de nombreuses curiosités.

 A LA DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE NATUREL ET HISTORIQUE DE GENNES-VAL-DE-LOIRE

MENHIRS ET DOLMENS

Dolmen de la madeleine

Dolmen de la madeleine

 

Une remarquable densité de menhirs et dolmens néolithiques est présente autour des villages de Saint-Georges-des-Sept-Voies, du Thoureil et de Gennes. Le Gennois est la zone du département où la concentration de monuments mégalithiques est la plus forte et serait, pour les spécialistes de la préhistoire, le centre d’une culture néolithique particulière, reconnaissable à ses dolmens à portique (trilithe).

 

MONUMENTS ANTIQUES

Eglise et Tour de Trèves

Eglise et Tour de Trèves

Les sites et monuments antiques de Chênehutte (oppidum gaulois et temple gallo-romain du Villiers), l’ensemble monumental de l’amphithéâtre et du nymphéum de Gennes notamment sont les témoins de la romanisation de la vallée de la Loire au cours des premiers siècles de notre ère..

Pour le moyen-âge, de nombreuses églises et prieurés romans sont présents dans l’ensemble des villages. L’imposant site féodal et médiéval de Trèves (motte féodale de Foulques Nerra et la célèbre tour de Trêves) atteste d’une baronnie puissante régnant sur tout le territoire.

 

 

 

HABITAT TROGLODYTIQUE

gennes_troglodyte

Attaché dès ses origines à la période médiévale, l’habitat troglodytique marque le peuplement communal du territoire jusqu’au milieu du 19è siècle dans le calcaire turonien dominant la Loire. Il se distingue par deux types d’habitats :  troglodytes de coteau de la Vallée, troglodytes de plaine sur le plateau. Ces habitations populaires sont le plus souvent associées à de beaux édifices seigneuriaux (châteaux, maisons fortes). Ils révèlent encore aujourd’hui la trace des anciens fiefs et seigneuries du moyen âge et de l’ancien régime.

Parce qu’ils constituaient une énergie bleue ou éolienne indispensable à la vie des hommes à des époques pas si lointaines, de très nombreux moulins sont encore présents sur notre territoire. Ce sont d’abord des moulins à vent de type cavier construits principalement sur les hauteurs et dont il ne reste que deux exemplaires fonctionnels et visitables (moulin Gasté à Grézillé, moulin de la Lussière à St-Georges-des-Sept-Voies).  Neuf moulins à eau tournaient sur le ruisseau d’Avort. Leur architecture est encore visible aujourd’hui. L’un d’eux est encore en activité et visitable : Il s’agit du moulin de Sarré au sud de Gennes. Ce patrimoine exceptionnel est complété par de très nombreux ouvrages hydrauliques édifiés sur les différents ruisseaux du territoire (lavoirs, biefs, sources, bassins aménagés) qu’il est intéressant de découvrir à l’occasion de randonnées dans l’arrière pays).

ETANG DE JOREAU

Etang de JoreauRécemment classés Réserve Naturelle Régionale, les boisements et l’étang de Joreau possèdent un écosystème remarquable et riche d’espèces rares. Ce site exceptionnel est localisé au milieu d’une zone forestière de quelques 400  hectares et est propice à la découverte et à la randonnée. A cet effet, de nombreux circuits de randonnées à pied, à cheval ou à vélo (Loire à Vélo) sont proposés pour une découverte « douce » de ce patrimoine exceptionnel.

 

 

 

Enfin, pour les amoureux de la Loire, la découverte des sites ligériens comme Saint Maur, le Thoureil, Bessé, le port de Gennes, Cunault, Trêves et le village de Chênehutte sont autant d’étapes à ne pas manquer au cours des visites.

 

Partager cette page sur :