Chênehutte-Trèves-Cunault

La mairie déléguée, l'agence postale et les élus...

la mairie Déléguée et l’AGENCE POSTALE

Horaires d’ouverture

  • du mardi et vendredi : 9h30 – 12h30
  • jeudi : 9h30 – 12h30 et 14h00 – 16h30
  • samedi : 9h00 – 12h30

les élus

  • LAMY Benoit, Maire délégué
  • FERRARI Marc, 1er adjoint délégué
  • CANTET Claudie
  • GAGER Christian
  • GAIGNARD René
  • GROYER Olivier
  • LEGUAY Daniel
  • MABILEAU Chrystel
  • MERCIER Didier
  • METIVIER Nathalie
  • TURPOT Ludovic
  • VARLET Vanessa
  • VESTIT Marie-Claude
  • WEISS Sandra

Un peu d’histoire…

La commune déléguée est constituée de trois bourgs principaux, mais aussi de plusieurs hameaux qui s’égrènent pour l’essentiel en pied de coteau sur la rive gauche du fleuve selon une configuration typique des villages des bords de Loire angevins.

Sur notre territoire, règnent les matériaux traditionnels que sont la pierre blanche de tuffeau et l’ardoise.

Entre les maisons ou derrière elles, s’ouvrent des caves qui témoignent de l’activité, longtemps importante mais aujourd’hui révolue de l’extraction du tuffeau et celle plus récente de la culture du champignon. Villages de perreyeurs (tailleurs de pierre), mais aussi de mariniers dont les façades des maisons et les girouettes conservent les symboles du temps où la Loire portait des trains de grands bateaux à fond plat (gabares).

Outre sa situation en bordure du fleuve et son pittoresque coteau boisé, Chênehutte Trèves Cunault doit une grande part de son attrait à la présence d’un patrimoine exceptionnel, témoin d’une histoire fortement marquée par le rôle de communication de la Loire.

Un des premiers lieux habités du saumurois, le plateau de Chênehutte présente parmi les traces évidentes de l’occupation gauloise et romaine (voies, oppidum, temples…) des vestiges archéologiques datant de l’âge de pierre.

Les XI ème et XII ème siècles ont doté la commune de prestigieuses illustrations de leurs styles architecturaux : église Notre-Dame des Tuffeaux à Chênehutte, église St Aubin à Trèves et tout particulièrement la prieurale Notre-Dame de Cunault, chef d’œuvre de l’art roman angevin et important centre de pèlerinage au moyen âge.

La tour de Trèves, dernier bastion d’une forteresse du XVème siècle, du sommet de laquelle on découvre le magnifique panorama de la Loire et la plaine de la rive droite, constitue également un monument emblématique du paysage local.

Prieurés, manoirs, châteaux d’époques variées, en ruines ou magnifiquement restaurés parsèment le territoire communal, évoquant l’installation de petites communautés religieuses et de seigneuries successives auxquelles s’attachent des noms illustres comme ceux de Foulques Nerra ,Robert le Maçon, chancelier de Charles VII, le Cardinal de Richelieu ou le Grand Condé.

A visiter

L’église Notre-Dame des Tuffeaux à Chênehutte : église dont la partie la plus ancienne remonte au XIème siècle, clocher remarquable, à ne pas manquer les cierges votifs derrière l’autel.

L’église Saint-Aubin à Trèves : XIème siècle, on prêtera tout particulièrement attention au bénitier en porphyre du XIIème siècle et au gisant de Robert le Maçon qui se trouve à droite près du choeur.

La Motte Féodale à Trèves (rue de la Barbacane) édifiée par Foulques Nerra au XIème siècle.

L’église Notre-Dame à Cunault : (un des chefs d’oeuvre de l’art roman) XI et XIIIème siècles construite par des moines bénédictins, à ne pas manquer : le clocher du Xième siècle, les chapiteaux du XIIème siècle, la piéta polychrome, les fresques du XVème siècle, le chapier, la chasse de Saint-Maxenceul

Les ruines de Saint-Maxenceul : d’une beauté saisissante, l’église construite au XIIème siècle fut détruite en 1754 par un ouragan

la commune déléguée en images…

Localisation

Partager cette page sur :